Musée des Augustins

Musée des Augustins

Malgré les destructions du XIXe siècle, ce couvent, avec le cloître, l’église, les salles capitulaires, est un monument remarquable, véritable joyau du gothique languedocien. Il expose des collections de peintures et de sculptures, des écoles françaises et toulousaines - mais aussi italiennes flamandes et hollandaises - et en particulier une collection de sculptures médiévales remarquable.

Un monument historique

Edifié au XIVe siècle, le couvent des Augustins est un des plus beaux édifices monastiques de la région et bel exemple d'architecture gothique méridionale. Autour du cloître se déploient les anciennes salles de la vie monastique, en particulier la vaste église. Près de deux cent ermites y priaient, y travaillaient, y habitaient. L’évocation d’un jardin monastique renforce le charme de l’ensemble.

Ouvert au public en 1793 par décret de la Convention, très peu de temps après le décret de création du museum central de la République (Le Louvre) , le monument accueille le musée ainsi que l’école des beaux-arts.
Le XIXe siècle voit la destruction de plusieurs espaces, notamment le réfectoire à la place duquel  est construite l'aile Darcy/Viollet-le-Duc du musée : salle de sculpture romane, escalier monumental et salons de peintures dans le goût de l'époque. Ce projet de reconstruction fut demandé à Viollet-Le-Duc qui mourrut avant de l'avoir achevé. Le projet fut repris par son élève Denis Darcy.
L’édifice est classé au titre des monuments historiques (parties médiévales) et inscrit (escalier Darcy).

Les collections du musée

Dans un souci esthétique autant qu’historique, un ensemble de sculptures gothiques est exposé dans les salles gothiques ouvrant sur le cloître. Les peintures religieuses du XVe au XVIIe (Pérugin, Rubens,…) sont elles à leur place dans le décor d’une sobriété exemplaire de l’église. Dans l’aile plus récente (édifiée en 1888), est présentée au rez-de-chaussée la magnifique collection de chapiteaux romans du musée : un fonds unique, véritable panorama de l’évolution de la sculpture romane. L’escalier monumental de cette aile, où est exposé un ensemble de sculptures du XIXe, mène aux salons de l’étage, où sont présentés dans le Salon rouge la peinture du XIXe siècle (Ingres, Delacroix, Corot, Courbet) et la sculpture (Falguière, Rodin, Claudel) et , dans une vaste salle renovée il y a quelques années, les peintures et sculptures des écoles françaises étrangères des XVIIe et XVIIIe siècles.Le musée présente des collections de peintures et de sculptures du début du Moyen-Age aux premières années du XXe siècle.

Jorge Pardo

Le musée accueille depuis septembre 2014 et jusqu’en 2016 l’oeuvre de Jorge Pardo qui a métamorphosé la salle des Chapiteaux avec une intervention à la croisée de l’architecture, de l’art et du design., dans le cadre du Festival international d’Art de Toulouse (FIAT)
En savoir plus

© Patrice Nin, Ville de Toulouse

Informations pratiques

Horaires
Le musée est ouvert tous les jours du mercredi au lundi de 10h à 18h, nocturne le mercredi jusqu'à 21h. Fermé le mardi.
Les 24 et 31 décembre de 10h à 17h
Fermeture le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décmbre

Tarifs
De 3 à 5 €
Entrée gratuite collections permanentes : pour tous, le 1er dimanche de chaque mois, et en permanence pour les moins de 18 ans, étudiants, cartes CRIJ et Orange Toulouse, carte d'invalidité, journalistes, conservateurs, Amis du musée des Augustins, et  sur présentation de la carte Muséelibre

En savoir plus sur l'offre MUSÉELIBRE

Découvrez et inscrivez-vous à la lettre d'information du musée des Augustins