« Retour

Yves Rechsteiner : "L'orgue, cette fabuleuse machine musicale"

Du 7 au 18 octobre 2015

Yves Rechsteiner : "L'orgue, cette fabuleuse machine musicale"

Entretien avec directeur artistique du festival international Toulouse les Orgues, dont la 20e édition vous invite du 7 au 18 octobre 2015, à (re)découvrir cet instrument exceptionnel.

A lire aussi : notre petite sélection

Photo : Patrice Nin - Ville de Toulouse

C'est la 20e édition, mais votre 2e en tant que directeur artistique. Quelle est la thématique, cette année ?

En 2015, le festival international Toulouse les Orgues explore les mille et unes facettes du plus grand et magnifique instrument de musique jamais imaginé par l'homme. 40 rendez-vous sont programmés pour évoquer la puissance, la poésie et la multiplicité de l'orgue, cette fabuleuse machine musicale. Quand on y pense, c'est vrai que c'est un instrument techniquement unique – avec ses claviers, pédales, tuyaux… – et une incroyable machine puissante et tonitruante. On peut, à cet égard, comparer l'orgue avec les technologies actuelles. C'est d'ailleurs ce qui le rend très moderne.

Toulouse les Orgues n'est donc pas ringard…

On oublie ! Au contraire, le festival a toujours été engagé et novateur. Pour la première fois, Toulouse les Orgues propose une « nuit électro & mapping » dans une église. Et pas n'importe laquelle : la basilique Saint-Sernin. Pour cette soirée Oscillations sonores du 10 à 20h30, on programme une création de deux artistes de la scène électro, Plapla Pinky et Cindy Castillo, ainsi qu'une projection lumineuse du Proyectarium qui redessine en direct l'orgue et la basilique. Une immersion dans un bain visuel et sonore. Une véritable expérience ! Le 16 à 20h30 à la Dalbade, on vous invite encore à une improvisation inattendue à l'orgue – mais pas seulement – du poly-instrumentiste Bernard Lubat.

Ne risquez-vous pas d'en oublier votre public traditionnel ?

Non, une large part du festival s'adresse à ce public déjà conquis. Mais contrairement à ce que certains imaginent, pas besoin d'être ultracultivé musicalement pour y avoir accès ! Aux côtés de concerts baroques et symphoniques plus classiques – comme Bach, l'Art de la Fugue par Jan Willem Jansen le 11 à 18h aux Augustins –, Toulouse les Orgues propose, par exemple, un ciné-concert La princesse aux huîtres, une comédie burlesque d'Ernst Lubitsch à voir en famille le 15 à 20h30 à Saint-Sernin.

Toulouse les Orgues existe, parce que la ville possède un patrimoine exceptionnel ! Mais pas facile de faire entrer tout le monde dans une église…

C'est un enjeu majeur. Avec l'équipe, on recherche toujours de nouveaux lieux. D'où le concert de Cameron Carpenter, l'organiste phénomène (star à la fois adulée et controversée), avec son orgue électronique mobile et ses 30 enceintes le 12 à 20h30 dans l'atypique espace Cobalt, né d'une friche industrielle. Une part belle faite à la nouvelle génération d'organistes qui doit – encore et toujours – réinventer la capacité d'émerveillement de cet instrument séculaire.

Du 7 au 18 octobre – Toulouse et sa région – 05 61 33 76 87 –  www.toulouse-les-orgues.org
40 manifestations - 20 lieux à Toulouse et dans la région
Tarifs de 5€ à 37€, tarifs réduits - 2 formules d'abonnement

Article paru dans le magazine " à Toulouse" d'octobre 2015