« Retour

Regards sur...Episode 13

Regards sur...Episode 13

Le bassin des filtres. Avec les Archives municipales et l'Office de tourisme, partez chaque mois, à la découverte du patrimoine toulousain. Pour l'épisode 13, découverte du bassin  de décantation dit "des filtres", entre les Amidonniers et les Ponts-Jumeaux.

 

Maison de barragiste. Friquart Louise © Ville de Toulouse ; (©) Inventaire général, Région Midi-Pyrénées, 2010

La nécessité d'un contrôle des eaux

Le creusement du canal latéral à partir de 1838, reliant Toulouse à l'océan Atlantique, a coïncidé avec la création du port de l'embouchure et du bassin des filtres nécessaire à la bonne alimentation du canal latéral. En effet, le bassin des filtres a permis d'éviter l'engravement des équipements par les alluvions du canal de Brienne. Ce système a perduré jusqu'au XXe siècle.

Le fonctionnement du complexe

Lors de la fermeture de l'écluse des Ponts-Jumeaux, l'eau du canal de Brienne se déversait dans un premier bassin de décantation avant de se jeter dans un second par l'intermédiaire d'un barrage filtrant. Les eaux étaient ensuite acheminées par un aqueduc sous le port pour être rejetées dans le canal latéral. Le bassin des filtres nécessitait la présence permanente de l'éclusier du canal de Brienne et du barragiste. Ils étaient logés avec leur famille dans des maisons à proximité directe de leur travail. L'éclusier était chargé du fonctionnement de l'écluse mais aussi de l'entretien du canal de Brienne. Le barragiste régulait le barrage entre les deux bassins en fonction de la crue et la décrue de la Garonne.
Barrage filtrant, détail. Friquart, Louise-Emmanuelle ; Krispin, Laure (c) Ville de Toulouse ; (c) Inventaire général, Région Midi-Pyrénées, 2013

Aujourd'hui site naturel

La modernisation des techniques et l'abandon du transport fluvial ont rendu obsolètes certains équipements comme l'écluse des Ponts-Jumeaux et le bassin des filtres. Ce dernier, classé « site naturel », reste dans l'attente d'une reconversion.
 

Extrait du plan de Toulouse de 1926, feuille n° 4 Cépière, Polygone, Lardenne, Casselardit, établi par le service du plan de la ville de Toulouse. Plan, encre sur papier, échelle 1/5000, 46 x 106 cm. Archives municipales de Toulouse

Pour en savoir plus :

 
> sur Urban-Hist en mobilité, l'application mobile  (à télécharger gratuitement)
 
> Avec les visites de l'office de tourisme : toute l'année, l'office de tourisme propose de découvrir le patrimoine toulousain à travers ses visites guidées
 
Maison éclusière, élévation depuis les allées de Brienne. Friquart, Louise-Emmanuelle ; Krispin, Laure (c) Ville de Toulouse ; (c) Inventaire général, Région Midi-Pyrénées, 2013