« Retour

Christian Authier : un marathonien "De chez nous"

Christian Authier : un marathonien "De chez nous"

Rencontre en 3 mots avec l'écrivain toulousain de De chez nous, lauréat du Prix Renaudot essai, qui sera présent durant Marathon des mots du 25 au 28 juin 2015, pour un dialogue d'écrivains avec Charif Majdalani et un hommage à Bernard Maris.
 

Photo © Patrice Nin - Ville de Toulouse

Le Toulousain

Toulouse est le cadre de tous ses romans, ou presque. La Ville rose s'y dessine en filigrane. « Je raconte des histoires contemporaines, qui se passent en France, dans une grande métropole urbaine. Toulouse, c'est la ville que je connais le mieux, alors c'est plus facile. Sorte de commodité romanesque. »
Drôlerie. L'écrivain croise parfois dans les rues toulousaines des silhouettes qui apparaissent, sans le savoir, dans ses ouvrages. Journaliste critique à L'Opinion indépendante, lecteur infatigable (à raison de trois livres par semaine) et grand amoureux de la langue française, Christian Authier sort en septembre chez Écriture son Dictionnaire chic de la littérature française et planche sur un nouveau roman dans le milieu du vin, l'une de ses sources d'inspiration littéraire avec le cinéma et le football. « Toutes mes lectures (il affectionne Proust, Céline, la sensibilité d'Antoine Blondin, et les premiers romans, ndlr) me nourrissent.Mon style ? Je dirais de la mélancolie trempée
de gaieté. Chaque auteur a une petite musique qui n'appartient qu'à lui
. »

Le « Marathonien »

Christian Authier n'est pas ce que l'on appelle un habitué du Marathon des mots, le festival international de littérature de Toulouse Métropole. Trois participations en onze éditions, seulement. « Je ne suis pas très salon littéraire, et puis il faut une actu, être Toulousain ne suffit pas. » Gautier Battistella, Didier Goupil et Benoît Severac – ils participent aux deux créations récompensées dans le cadre de l'appel à projets –, Pascal Dessaint, Marie Didier, Laurent Mauvignier, Frédérique Martin… les auteurs toulousains ont une place de choix cette année. D'autant que Christian Authier rendra un vibrant hommage à Bernard Maris le 27 juin à 21 h, salle du Sénéchal. « Non pas au célèbre économiste, mais à l'homme de lettres (il a écrit trois romans) que l'on connaît moins », précise dans une émotion tout en retenue celui qui a été son élève à l'Institut d'études politiques de Toulouse. Au programme du « marathonien » : un débat-dédicaces avec ses lecteurs pour son essai primé De chez nous et une rencontre avec l'écrivain libanais Charif Majdalani le 27 à 15 h, à la médiathèque de Tournefeuille, en lien avec la thématique du festival 2015, « De Beyrouth à Damas ».

L'écrivain

Le rythme de l'auteur de 46 ans : un livre par an ; il en a publié une quinzaine, dont six romans. Le rituel est immuable. Tous les soirs,vers 18-19 h, Christian Authier s'enferme dans son bureau toulousain, lance sa playlist,se plonge dans la relecture des pages écrites la veille pour retrouver le fil de son récit,et s'appuyant sur son scénario, il passe des heures à écrire. Complètement absorbé par son texte. « C'est un travail solitaire,étrange et fascinant, avec ses moments de joie, d'excitation, et parfois de profond abattement.Pour moi, écrire c'est littéralement un besoin. Comme certains ne peuvent pas se passer de leurs deux heures de sport par jour… » À la question sur l'obtention du Prix Renaudot,il répond simplement : "On n'écrit pas pour les prix ! Je le vois comme un encouragement,avec l'idée maintenant de ne pas décevoir,mais surtout de surprendre mes lecteurs."

Article paru dans le magazine " à Toulouse" été 2015

Infos pratiques

Marathon des mots, le festival international de littérature de Toulouse Métropole

Du 25 au 28 juin

Les rencontres autour de Christian Authier :

> D'ici et d'ailleurs : Un dialogue d'écrivains entre  Christian Authier (De chez nous, Stock) et Charif Majdalani (Le dernier Seigneur de Marsad, Le Seuil), tous deux sensibles à l'histoire et au destin de leur pays : la France et le Liban.Le 27 juin à 15h à la Médiathèque de Tournefeuille

> Bernard Maris, écrivain. L'hommage de Christian  Authier avec Michel Bernard et Sébastien Lapaque
Lecture par Yves Heck. Le 27 juin à 21h à la Salle du Sénéchal

www.lemarathondesmots.com